Les bourgeons

Des bourgeons de Cassis bios cultivés avec des ânes au cœur de la Haute-Loire

Des bourgeons de Cassis bios cultivés avec des ânes : c’est en France, au cœur de la Haute-Loire, et dans les produits HerbalGem

La maison d’Anne et Marc est énigmatique à bien des égards : des paniers de toutes formes et de toutes tailles accrochés au plafond se mélangent aux livres sur les plantes et aux pots remplis d’herbes séchées dispersés un peu partout. Les pierres apparentes par endroits ajoutent une touche simple et brute au parfum fascinant du lieu. A l’image de sa maison, le couple casse les codes et les idées préconçues sur les cultivateurs pour revenir à un essentiel qui touche tout un chacun.

1/Ouvrir les possibles

Rien ne prédisposait Marc et son épouse à devenir producteur puisqu’ils étaient cuisinier et animateur de centres de vacances pour l’un, éducatrice spécialisée pour l’autre. Pourtant, le  besoin viscéral de retour à la terre et à une vie rythmée par les cycles naturels leur ont donné l’audace de se frayer une place dans un univers qui leur était alors totalement étranger, avec, pour but, de créer une exploitation bio de plantes médicinales et de tisanes. Ils fournissent HerbalGem en bourgeons et jeunes pousses depuis plus de 10 ans. andnbsp;

2/Se former

Depuis 15 ans, le couple n’a jamais cessé de se former : rotation de culture, engrais verts, influence des cycles lunaires, traction animale et même, comment soigner les plantes à partir de plantes. Tout les intéresse, tout les passionne, pourvu que ce soit cohérent avec leur volonté de cultiver leurs plantes avec amour et de vivre en harmonie avec elles. Ce qui confère à leurs plantes comme un supplément d’âme qui, en phytothérapie, prend naturellement tout son sens. andnbsp; Et ça marche : je n’ai pas besoin d’aller sur les sites de cueillette chaque jour. Je sens quand les bourgeons sont prêts à être cueillis, précise l’intéressé, alors que la fenêtre de cueillette des bourgeons est si réduite qu’elle réclame généralement une supervision de tous les instants quand la saison arrive. andnbsp;

3/Transmettre

Au-delà de la nécessité de gagner notre vie, notre envie est forte de transmettre les connaissances que nous avons acquises depuis 20 ans, enrichies de notre expérience sur le terrain.

La perspective du couple sur la transmission est d’ailleurs prise au sens large, animée par l’envie de planter une graine dans le cœur de ceux qui leur achètent leurs plantes au marché chaque semaine et des stagiaires qu’ils accueillent chaque année. Elle se note par cette lumière perceptible dans le regard de l’intéressé et dans son plaisir d’échanger pendant des heures sur ses pratiques et connaissances qui font pourtant son quotidien.

Le grand retour des ânes

Le couple possède une multitude de très petits terrains. Impossible donc d’imaginer d’y intégrer un tracteur –pour l’entretien des cultures - qui occasionnerait une perte d’espace considérable pour faire passer les roues et des tassements du sol. Par contre, les petites pattes des ânesses passent aisément dans des passages beaucoup plus étroits, et permettent aussi de travailler la terre plus tôt dans l’année, sans tassement de sol. Une aubaine d’après le cultivateur, qui n’envisagerait pas d’autres façons de travailler. andnbsp;

En harmonie avec la nature

Comme les silences qui font partie intégrante de la musique, Marc estime qu’il est nécessaire de laisser de l’espace inoccupé autour de ses terrains pour laisser respirer la nature. Dans la même idée, toutes les « mauvaises herbes » ne sont pas systématiquement retirées des cultures, mais savamment triées. Les clôtures, nécessaires pour empêcher les chevreuils de passer, sont petit à petit remplacées par des haies habilement entrelacées avec patience.  

Rien n’est laissé au hasard

La vie du couple est rythmé par les saisons et leurs plantations Pour leurs cultures et leurs cueillettes, ils se calquent le plus possible sur le calendrier lunaire. Une vie qui nécessite des accommodations mais qui offre une véritable cohérence à leur vie, un sens à leur projet, qui a profondément modifié leur rapport au monde : tout le monde est toujours fatigué en fin d’année. Pourtant, vous me voyez, je suis encore débordant d’énergie, malgré mon travail physique, explique l’homme en servant une tisane réalisée à partir d’un mélange de plantes réalisé à l’instant, comme pour mieux s’inscrire à l’énergie du moment. andnbsp;

Leur plante fétiche : le Sureau noir.

Appelé aussi l’arbre aux fées, il est toujours présent dans les ruines. En gemmothérapie, on l’utilise principalement pour son soutien en cas de digestions lentes ou de problèmes de transit. Vous retrouverez le sureau noir d’Anne et Marc dans vos mélanges HerbalGem ainsi que : du Cassis, du Framboisier, du Frêne, du Noisetier, de la Ronce et du Rosier. andnbsp; andnbsp;

Continuer la lecture

Les règles de base en gemmothérapie

Par Herbalgem la santé par les bourgeons

Lire l'article
Chasseur de bourgeons : un vrai métier

Chasseur de bourgeons : un vrai métier

Par Herbalgem la santé par les bourgeons

Lire l'article

Laisser un commentaire